I’m every woman, Liv Strömquist
Avant , BD , Recueil / 13 septembre 2018

I’m every woman ( je suis chaque femme) est la troisième bande dessinée à thème féministe de Liv Strömquist traduite par les éditions Rackham. A contrario des Sentiments du Prince Charles et de L’origine du Monde qui se presentaiysois la forme d’un essai monobloc découpé en chapitres, il s’agit ici d’un recueil d’histoires et de réflexions indépendantes allant de 1 à une dizaine de pages. La majorité s’intéresse cependant à une ou plusieurs femmes, dont l’histoire n’a retenu fort injustement qu’elles n’étaient que des « femmes de ». Liv Strömquist nous parle ainsi de Ronnie Spector,  Britney Spears, Priscilla Presley,  Lee Krasner, Nadejda Alllouïeva et Yoko Ono. Les autres chapitres s’intéressent à déconstruire des idées patriarcales, comme la famille nucluéaires, la prostituée de Babylone (reliquat des déesses des religions qui ont laissé place aux monothéistes avec un dieu) et de la nature naturelle justifiant tout et n’importe quoi chez les humains. Peut-être moins fondamental que les deux premiers car moins dense, c’est toujours avec plaisir qu’on retrouve Liv Strömquist.

Nous sommes tous des féministes, Chimamanda Ngozie Adichie
Recueil / 18 février 2018

Le livre contient la retranscription d’un discours réalisé pour TED. À l’aide d’anecdotes de sa vie, l’autrice explique l’importance du féminisme et à quel point le sexisme entrave les femmes, et les raisons pour lesquelles nous devrions être tous féministes. Le texte en lui-même pointe dans la bonne direction mais possède quelques faiblesses (non distinction sexe/genre, transphobie accidentelle, virginité : c.f. LT pour plus de détails) Il est suivi par une nouvelle courte, racontant l’histoire d’une jeune nigériane qui est mariée de force à un nigérian expatrié aux États-Unis. LT de lecture

Pourquoi les femmes gagnent-elles moins que les hommes ?, Brigitte Laloupe
Essai , Livre / 7 janvier 2017

Voici l’ouvrage faite par l’autrice du blog Olympe de verre, dénonçant les discriminations H/F dans le monde du travail et les sphères du travail. Elle s’appuie et présente beaucoup de chiffres montrant les inégalités, et démonte certains mensonges, comme les soi-disants avantages des femmes. Le dernier chapitre donne des pistes pour les femmes contre le plafond de verre ainsi qu’une liste d’obstacles auxquelles de par son expérience les femmes sont souvent confrontées. Site de l’éditeur Olympe de verre Pour aller plus loin (antisexisme.net)