Rupture anarchiste et trahison féministe, de Léo Thiers-Vidal
Avant , Livre , Recueil / 27 mai 2018

Voici un recueil de textes écrit par Léo Thiers-Vidal, anarchiste proféministe prolifique ayant écrit une thèse sur le sujet éditée aux éditions de l’Harmattan. La première partie, intitulée « rupture anarchiste » est un patchwork de textes expliquant la vision de l’anarchisme de Léo et sa découverte dans ce cadre de l’oppression subie par les femmes. Léo comprend que son anarchisme ne peut être que féministe, comprend aussi à quel point son point de vue sur la question, en tant que dominant, peut être biaisé et découvrira à ses dépens que ce qu’il voit comme du bons sens ou une évidence n’est pas vrai pour les vieux chefs des groupes anarchistes, dont il se fera exclure. La deuxième partie, intitulée « trahison pro-féministe » commence avec des textes pour expliquer de manière abstraite les problèmes des analyses des chercheurs hommes sur le féminisme, et énonce des pré-requis et des pistes afin que ces derniers puissent contribuer sans dénaturer les sujet. Un texte est une critique de l’essai de la domination masculine de Pierre Bourdieu, qui a sciemment ignoré et effacé les féministes et leurs recherches en faisant son essai. Enfin, le dernier texte revient sur le meurtre de Nadine Trintignant par Bertrand Cantat et…

Les crocodiles, Thomas Matthieu
BD , Recueil / 20 décembre 2017

L’illustrateur du féminisme en sept slogans et citations veut sensibiliser à la violence masculine subie par les femmes par l’intermédiaire d’une BD représentant les hommes comme des crocodiles. Comme cela est expliqué par des femmes à a fin de l’ouvrage, cette métaphore et le fait que tous les hommes, gentils ou non, soient représentés par l’animal, rappelle que pour une femme, il est impossible de savoir si un homme sera respectueux ou non… et dans le monde actuel, le =consentement des femmes -qui est le point-clé dans les problématiques d’harcèlement et de violences sexuelles- est rapidement non respecté même par des hommes avec les meilleurs intentions. Cette BD contient également des planches avec des conseils pour se défendre contre le harcèlement et les violences (sans prétendre être une réponse acceptable ou que cela soit possible dans toutes les situations). La dernière BD indique que le public visé en premier lieu sont les crocodiles, afin qu’ils prennent conscience de l’oppression qu’ils peuvent faire subir aux femmes. Un livre important à lire de bout en bout – autant les témoignages que les explications de texte à la fin. Vu la dureté des témoignages, il est difficile de dire qu’on prend du plaisir…

Un autre regard, Emma
BD , Essai , Recueil / 20 décembre 2017

La blogueuse Emma, ingénieure informatique et dessinatrice s’exprime en BD autour de sujets touchant la politique mais également de féminisme : vous pourrez découvrir dans ce premier tome notamment ce qu’est le gaslighting et ce qu’on appelle le regard masculin et l’épisiotomie (violences obstétriques). Récemment, sa BD sur la charge mentale a eu pas mal de succès et de retentissement. Un deuxième volume contenant cette BD est déjà disponible dans les librairies. Emma a un vrai talent pour la vulgarisation et je vous encourage à la découvrir.

King Kong Théorie, Virginie Despentes
Essai / 6 février 2017

King Kong Théorie est le deuxième livre que je lis de Virginie Despentes. Je suis incapable de vous dire si j’ai aimé Apocalypse Baby, mais il est sûr que cela m’a marqué : l’autrice a une très bonne plume, je la mets au niveau d’un Camus et d’un Vian (si, si). Je pense qu’on ne le dit pas assez, on préfère dire de Virginie Despentes qu’elle s’est prostituée ou que son style est agressif, et je n’arrive pas à être d’accord sur cette priorité dans les traits qui font d’elle une autrice. Ce point est d’ailleurs abordé dans cet essai. Virginie Despentes a écrit son essai autour de son expérience et de son cheminement intellectuel dans le féminisme. Chaque chapitre est agrémenté de citations d’auteurices (plus d’autrices que d’auteurs d’ailleurs) féministes. On y retrouve notamment son avis argumenté sur l’industrie du porno (elle est contre sa censure) et sur la prostitution (pour la légalisation). Je ne suis pas 100% d’accord avec ses arguments – je trouve qu’elle ne parle pas assez de ses privilèges: est-ce une omission, pense-t-elle que ça ne joue pas ou ne le voit-elle pas ?- mais curieusement, jamais 100% contre ces conclusions. C’est un livre court,…