Souvenez-vous, résistez, ne cédez pas, Andrea Dworkin
Avant , Essai , Livre , Recueil / 20 septembre 2018

Cet ouvrage est un recueil de traductions de divers écrits d’Andrea Dworkin. En première partie, on retrouve la lettre autobiographique « Premier amour » (version anglaise ici), lettre écrite à l’attention d’un amour crétois, et ma vie d’écrivaine. Deux morceaux de vie extrêmement durs sur lequel les TW suivants s’appliquent: viol, torture, mort, suicide, violences conjugales. En deuxième partie, on retrouve des analyses autour du féminisme: -l’interview à cran est assez décousu, et s’isncrit dans la continuité de la première partie: un peu autobiographique, avec des prémisses de la mode de pensée dworkinienne. -ensuite, vient un texte présentant Kate Millett, dont le livre Sexual politics (Politique du mâle) est la bible de l’autrice. -Une analyse poussée montrant la dangerosité de l’argument de la supériorité biologique qui a été utilisé par des femmes, que Andrea Dworkin rapproche avec les arguments des nazis sur la supériorité des aryens. -Une analyse sur le pouvoir, et plus précisément, les pouvoir des hommes et ce qui leur permettent de faire. Andrea Dworkin en voit 7! le soi, la force physique, la terreur, le pouvoir de nommer, le pouvoir de propriété, le pouvoir de l’argent, le pouvoir du sexe -Le dernier texte revient dans le côté autobiographique, et…

En finir avec la culture du viol, Noémie Renard
Avant , Essai , Livre / 8 avril 2018

Noémie Renard est l’autrice du site d’information Anti-sexisme.net, et une source de référence sur les féminismes en général, en particulier sa série d’articles sur la culture du viol. C’est donc très confiante que j’ai commencé son livre, sorti le 8 mars, qu est un tour d’horizon sur la culture du viol en France. C’est un excellent ouvrage sur le sujet, concis et écrit dans un style clair, documenté avec de nombreuses références (il y en a 193 pour un livre de 180 pages, pour vous donner une idée). Les deux premières parties sont un tour d’horizons: étendue des violences sexuelles en Franc, leurs conséquences, les mécanismes qui font que les agresseurs son protégés et les victimes négligées selon une mécanique bien précise. Les deux parties suivantes expliquent ce qu’est et le pourquoi du viol à travers le prisme de la domination masculine. Enfin, la dernière partie vient conclure sur le sujet en rappelant une dernière fois que la culture du viol n’est pas inné et quels seraient les piste d’améliorer pour en finir avec elle, faisant le point jusqu’en 2017 de celles qui ont été mises en place et celles dont la mise en place a échoué. Naturellement, en 180…

Laëtitia ou La fin des hommes, Ivan Jablonka
Avant , biographie , Essai / 21 mars 2018

(TW féminicide, violence masculine) Laëtitia, ou la fin des hommes est un livre transverse, à mi-chemin entre l’essai sociologique, la biographie, l’oraison funèbre, le récit d’enquête. Le sujet est Läetitia Perrais, jeune femme de 18 ans, qui a été tué à Pornic en 2011 par Tony Meilhon. Un fait divers qui est devenu une affaire nationale quand la présidence a repris l’affaire pour justifier un durcissement des peines de récidive. Les chapitres, très courts, alternent entre les témoignages des proches qui esquissent le portrait de Laëtitia Perrais, les portraits révélateurs de ses proches, les témoignages des enquêteurices, membres de la justice, journalistes qui ont suivi/traité son dossier, le récit de l’enquête ainsi que ces évènements marquants. Le fil conducteur est de montrer à quel point la vie de Laëtitia Perrais a été fragmenté et malmené par les hommes et par l’Etat français (au sens des institutions et au delà de leurs meilleures intentions et du professionnalisme des membres qui la constituent) : car si Tony Meilhon reste son meurtrier ou son assassin, il n’est pas le seul qui a affecté durement sa courte vie. En suivant le chemin pris par Laëtitia et sa sœur jumelle Jessica, très présente dans le…

Violences sexuelles, les 40 questions-réponses incontournables, Dr Muriel Salmona
Essai , Livre , Recueil / 8 janvier 2018

Muriel Salmona, psychiatre, psychotraumatologue et spécialistes militante des violences sexuelles a écrit un livre avec 40 questions-réponses. Les 23 premières sont les questions que personne ne devrait plus se poser et sont issues des questions classique, blessantes, insultantes, que posent des personnes mal renseignés sur les violences sexuelles. Il s’agit donc ici de mettre les points sur les i : autant d’apporter une réponse argumentée pour expliciter l’indécence de la question que la réponse à la question en elle-même. Les 17 suivantes sont les questions que tou.te.s devraient se poser ; les dernières répondent notamment à que faire si on est victime ou témoin et comment être pro-actif dans la découverte des violences sexuelles. Chaque réponse à une question se suffit à elle-même: il est donc possible de lire d’un bout à l’autre (je préviens que cela est un exercice très difficile vu le sujet) ou seulement lire les questions qui suscitent le plus votre curiosité. Le sujet de l’inceste et des violences subies par les enfants, même s’ils ne sont pas le sujet central du livre, sont abordées de nombreuses fois. Leur gravité et les conséquences dévastatrices qu’elles peuvent avoir sur les individus sont soulignées. Je déplore simplement les…