Souvenez-vous, résistez, ne cédez pas, Andrea Dworkin
Avant , Essai , Livre , Recueil / 20 septembre 2018

Cet ouvrage est un recueil de traductions de divers écrits d’Andrea Dworkin. En première partie, on retrouve la lettre autobiographique « Premier amour » (version anglaise ici), lettre écrite à l’attention d’un amour crétois, et ma vie d’écrivaine. Deux morceaux de vie extrêmement durs sur lequel les TW suivants s’appliquent: viol, torture, mort, suicide, violences conjugales. En deuxième partie, on retrouve des analyses autour du féminisme: -l’interview à cran est assez décousu, et s’isncrit dans la continuité de la première partie: un peu autobiographique, avec des prémisses de la mode de pensée dworkinienne. -ensuite, vient un texte présentant Kate Millett, dont le livre Sexual politics (Politique du mâle) est la bible de l’autrice. -Une analyse poussée montrant la dangerosité de l’argument de la supériorité biologique qui a été utilisé par des femmes, que Andrea Dworkin rapproche avec les arguments des nazis sur la supériorité des aryens. -Une analyse sur le pouvoir, et plus précisément, les pouvoir des hommes et ce qui leur permettent de faire. Andrea Dworkin en voit 7! le soi, la force physique, la terreur, le pouvoir de nommer, le pouvoir de propriété, le pouvoir de l’argent, le pouvoir du sexe -Le dernier texte revient dans le côté autobiographique, et…

I’m every woman, Liv Strömquist
Avant , BD , Recueil / 13 septembre 2018

I’m every woman ( je suis chaque femme) est la troisième bande dessinée à thème féministe de Liv Strömquist traduite par les éditions Rackham. A contrario des Sentiments du Prince Charles et de L’origine du Monde qui se presentaiysois la forme d’un essai monobloc découpé en chapitres, il s’agit ici d’un recueil d’histoires et de réflexions indépendantes allant de 1 à une dizaine de pages. La majorité s’intéresse cependant à une ou plusieurs femmes, dont l’histoire n’a retenu fort injustement qu’elles n’étaient que des « femmes de ». Liv Strömquist nous parle ainsi de Ronnie Spector,  Britney Spears, Priscilla Presley,  Lee Krasner, Nadejda Alllouïeva et Yoko Ono. Les autres chapitres s’intéressent à déconstruire des idées patriarcales, comme la famille nucluéaires, la prostituée de Babylone (reliquat des déesses des religions qui ont laissé place aux monothéistes avec un dieu) et de la nature naturelle justifiant tout et n’importe quoi chez les humains. Peut-être moins fondamental que les deux premiers car moins dense, c’est toujours avec plaisir qu’on retrouve Liv Strömquist.

Laëtitia ou La fin des hommes, Ivan Jablonka
Avant , biographie , Essai / 21 mars 2018

(TW féminicide, violence masculine) Laëtitia, ou la fin des hommes est un livre transverse, à mi-chemin entre l’essai sociologique, la biographie, l’oraison funèbre, le récit d’enquête. Le sujet est Läetitia Perrais, jeune femme de 18 ans, qui a été tué à Pornic en 2011 par Tony Meilhon. Un fait divers qui est devenu une affaire nationale quand la présidence a repris l’affaire pour justifier un durcissement des peines de récidive. Les chapitres, très courts, alternent entre les témoignages des proches qui esquissent le portrait de Laëtitia Perrais, les portraits révélateurs de ses proches, les témoignages des enquêteurices, membres de la justice, journalistes qui ont suivi/traité son dossier, le récit de l’enquête ainsi que ces évènements marquants. Le fil conducteur est de montrer à quel point la vie de Laëtitia Perrais a été fragmenté et malmené par les hommes et par l’Etat français (au sens des institutions et au delà de leurs meilleures intentions et du professionnalisme des membres qui la constituent) : car si Tony Meilhon reste son meurtrier ou son assassin, il n’est pas le seul qui a affecté durement sa courte vie. En suivant le chemin pris par Laëtitia et sa sœur jumelle Jessica, très présente dans le…

Femmes et santé, encore une affaire d’hommes ?, Muriel Salle et Catherine Vidal
Avant , Essai , Livre / 20 janvier 2018

Muriel Salle, maîtresse de conférences en histoire et Catherine Vidal, neurobiologiste qui a notamment écrit « Hommes, femmes: avons-nous le même cerveau ? » (spoiler: la réponse est oui) font le point sur la manière dont la santé des femmes, qui est impactée aujourd’hui par la manière dont elles sont perçues sous l’angle sexiste et par la société. Le livre évoque des éléments historiques, à la fois pour rappeler l’origine de la nature féminine, où l’humanité a commencé à vouloir, pour les différencier, grossir les traits entre sexe féminin et masculin, avec les conséquences négatives que cela a impliqué notamment sur le sujet traité, insiste sur la notion de genre, à différencier de celle du sexe, et qui est une notion que la santé doit prendre en compte pour mieux soigner (note: la transidentité n’est pas évoquée car ce n’est pas le sujet du livre). Elle fait également un bilan sur ce la santé des femmes, qui même si elles vivent plus longtemps, elles vivent moins longtemps en bonne santé ; leurs risques cardio-vasculaires, première cause de leur mortalité, est fortement sous estimé (alors qu’à l’inverse, l’ostéoporose est sous estimé chez les hommes). La précarité et les violences conjugales, qui impactent également…

Violences sexuelles, les 40 questions-réponses incontournables, Dr Muriel Salmona
Essai , Livre , Recueil / 8 janvier 2018

Muriel Salmona, psychiatre, psychotraumatologue et spécialistes militante des violences sexuelles a écrit un livre avec 40 questions-réponses. Les 23 premières sont les questions que personne ne devrait plus se poser et sont issues des questions classique, blessantes, insultantes, que posent des personnes mal renseignés sur les violences sexuelles. Il s’agit donc ici de mettre les points sur les i : autant d’apporter une réponse argumentée pour expliciter l’indécence de la question que la réponse à la question en elle-même. Les 17 suivantes sont les questions que tou.te.s devraient se poser ; les dernières répondent notamment à que faire si on est victime ou témoin et comment être pro-actif dans la découverte des violences sexuelles. Chaque réponse à une question se suffit à elle-même: il est donc possible de lire d’un bout à l’autre (je préviens que cela est un exercice très difficile vu le sujet) ou seulement lire les questions qui suscitent le plus votre curiosité. Le sujet de l’inceste et des violences subies par les enfants, même s’ils ne sont pas le sujet central du livre, sont abordées de nombreuses fois. Leur gravité et les conséquences dévastatrices qu’elles peuvent avoir sur les individus sont soulignées. Je déplore simplement les…

Les crocodiles, Thomas Matthieu
BD , Recueil / 20 décembre 2017

L’illustrateur du féminisme en sept slogans et citations veut sensibiliser à la violence masculine subie par les femmes par l’intermédiaire d’une BD représentant les hommes comme des crocodiles. Comme cela est expliqué par des femmes à a fin de l’ouvrage, cette métaphore et le fait que tous les hommes, gentils ou non, soient représentés par l’animal, rappelle que pour une femme, il est impossible de savoir si un homme sera respectueux ou non… et dans le monde actuel, le =consentement des femmes -qui est le point-clé dans les problématiques d’harcèlement et de violences sexuelles- est rapidement non respecté même par des hommes avec les meilleurs intentions. Cette BD contient également des planches avec des conseils pour se défendre contre le harcèlement et les violences (sans prétendre être une réponse acceptable ou que cela soit possible dans toutes les situations). La dernière BD indique que le public visé en premier lieu sont les crocodiles, afin qu’ils prennent conscience de l’oppression qu’ils peuvent faire subir aux femmes. Un livre important à lire de bout en bout – autant les témoignages que les explications de texte à la fin. Vu la dureté des témoignages, il est difficile de dire qu’on prend du plaisir…

Guide juridique des femmes victimes de violences, M.-K. Yang-Paya et C. Marcovici
guide / 4 juin 2017

Ce livre d’une centaine de pages a pour but de répondre aux questions que peuvent se poser une femme victimes de violences conjugales et qui s’interrogent sur ce que peut faire la justice pour elle. Elle ne remplacera pas un juriste ou l’aide d’un avocat, mais peut être une porte d’entrée ou un accompagnant, expliquant en termes simples sans faire l’omission du lexique particulier du droit. Le piège dans lequel ce genre de livre peut tomber, en particulier quand il est rédigé par des membres de la justice, est de considérer que « la justice est parfaite et vous ne pouvez rien lui reprocher », qui tend à être culpabilisant pour une personne ne connaissant pas la justice, le droit ou qui en a souffert. Ce n’est pas le cas ici. Les autrices pointent d’ailleurs historiquement ce qui s’est passé depuis 1945 et au XXIème siècle et pointent les limites du système actuel. Ce guide remplit le travail qui lui a été confié. LT de lecture