Les joies d’en bas, de Nina Brochmann et Ellen Støkken Dahl

9 juin 2018

Les joies d’en bas est un ouvrage qui réunit une grande quantité d’information autour du sexe féminin. Il contribue à dissiper les tabous, lutter contre la désinformation et répondre dans un langage simple et pédagogique à donner des réponses à des questions qu’on oserait pas énoncer à voix haute.

La première section zoome sur l’appareil génital qui démonte le.mythe de la virginité et parle des poils et de l’épilation. Il aborde également le sujet de la transidentité en présentant l’eistence de trois sexes: le sexe génétique, anatomique et psychologique. Cependant pour ce dernier, le vocabulaire utilisé est maladroit : le terme de transsexualité est notamment utilisé.

La deuxième section aborde le sujet des règles et de toutes les glaires, sécrétions  qui existent.

La troisième section est sur le sexe, avec un focus particulier sur les pénétrations (oui au pluriel). Le point négatif: le désir est abordé mais le mot asexualité est utilisé deux fois à très mauvais escient: erreur de traduction ou méconnaissance, je ne sais mais cette maladresse est regrettable, surtout que de parler de ce sujet enrichirait le livre.

La quatrième section est consacré aux moyens de contraception qui est bien fait et assez complet. Le point noir: les paragraphes sur l’IG sont un peu trop complaisants à mon goût. Les autrices ne sont pas anti-IVG mais une prise plus ferme de positions et une dramatisation était necessaire dans ce chapitre, et c’est raté.

Enfin, la dernière section est sur les différentes maladies autour du sexe féminin. Le livre explique notamment quels symptômes qui doivent inciter à aller voir un médecin.

Hormis les points négatifs mentionnés, un livre qui apprend, rassure et décomplexe beaucoup.

Fil de lecture

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *